Exploration AIDANTS : où en sommes-nous ?

 In Waoup Shaker

Ce vendredi, c’est la journée nationale des Aidants. Elle sensibilisera largement sur ces personnes qui s’occupent d’un proche en situation de dépendance. Les aidants sont l’objet d’une exploration en cours avec le soutien d’APICIL. Quelques nouvelles de nos avancées juste ici !

L’aidant est un statut officiel, reconnu aujourd’hui légalement. Il est défini comme « proche aidant d’une personne âgée, (…) une personne résidant avec elle ou entretenant avec elle des liens étroits et stables, qui lui vient en aide, de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, pour accomplir tout ou partie des actes ou des activités de la vie quotidienne. » Pour notre exploration, nous avons choisi de l’étendre à toute les formes de dépendance, liées effectivement à l’âge, mais aussi à la maladie et au handicap.

Les chiffres sont flous et pas toujours très actualisés dans les données que nous avons trouvé, mais ils confirment tous que c’est un sacré défi !

8,3 millions d’aidants en France (au moins !)

25 milliards € par an en coût d’absentéisme (26% des aidants sont obligés de s’absenter de leur travail pour accompagner leur proche)

164 millions € / an économisés par l’Etat grâce aux aidants

48 % des aidants déclarent avoir des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas avant d’être aidant

Il est donc justifié économiquement, sociétalement, humainement… qu’on les accompagne. Qui ? Quand ? Comment ? c’est bien le sujet de notre exploration !

Charles, Constantin, Jean-Francois, Pauline B, Pauline F, rejoints récemment par Christine et Raphael, tous bénévoles SHAKER dans cette exploration, travaillent depuis plusieurs mois sur le sujet. Après l’étude documentaire, un atelier grand public et des interviews d’experts, l’équipe formule ses premiers postulats :

>  L’aidant s’ignore. Il focalise son attention sur la personne qu’il accompagne pour comprendre la dépendance et maximiser la quantité et la qualité de l’aide apportée. Il ne se rend compte de son statut d’aidant, de la charge qui lui incombe, de la nécessité de se préserver, que tardivement. C’est même souvent a posteriori, lorsqu’il a quitté son statut d’aidant, ou lorsque son statut d’aidant a impacté trop fortement sa vie, sa santé, son équilibre et qu’il se retrouve en grande souffrance.

Un des enjeux est d’accompagner l’aidant à prendre conscience de son statut au plus tôt, pour le préparer aux difficultés à venir, les anticiper et les prévenir.

 

>  « L’aide aux aidants » existe, mais ne rencontre pas les aidants. Les solutions d’accompagnement sont certes incomplètes, en particulier sur l’accessibilité, notamment financière, mais elles existent presque partout, pour tous et sous différentes formes. Pour être efficace, elles doivent aller directement jusqu’à l’aidant. Ce dernier n’ira pas chercher spontanément lui-même un accompagnement pour lui, puisque toute son attention est focalisée sur la personne qu’il accompagne.

Il faut donc travailler à faciliter le « matching » entre les solutions d’accompagnement pour les aidants, en tenant compte de la diversité de situation et de profils.

>  Les choses bougent, et en bien ! Il existe une vraie prise de conscience et une volonté forte de l’ensemble des acteurs concernés par ce sujet à mieux l’appréhender. Tous reconnaissent ne pas faire suffisamment, mais ne savent pas encore comment faire mieux ! L’accueil qui nous a été réservé pour les interviews, la disponibilité des interlocuteurs pour collaborer nous rendent extrêmement confiants sur la capacité de SHAKER à apporter un éclairage nouveau pour ce sujet de société.

Ces postulats seront encore challengés et enrichis sur les semaines à venir.

Des leviers d’actions seront ensuite consolidés et diffusés largement pour inspirer l’écosystème concerné.

Un atelier créatif ouvert à tous viendra conclure l’exploration pour transformer ces leviers en solutions concrètes, par de nouvelles offres apportant des réponses complémentaires aux solutions déjà existantes.

Et au final, on crée plus de sourires, et même plus d’emplois !

On vous tient au courant de la suite de la démarche d’ici la fin de l’année…

Dans l’immédiat, on recherche :

      Des professionnels de santé pour répondre dans les semaines à venir à une rapide interview de 20 à 30 minutes sur le sujet pour confirmer nos postulats

      Des associations d’aidants ou initiatives dédiées à l’accompagnement des aidants et à la prévention des risques pour des entretiens complémentaires permettant de mieux comprendre les parcours d’accompagnement existants.

Si tu te retrouves dans ces profils ou que tu as dans ton réseau (ou dans le réseau de ton réseau) les bons interlocuteurs, mets nous en contact : contact@waoupshaker.org. Merci !

Recent Posts
Nous contacter

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search