Pourquoi le Growth Hacking conduit (presque) toujours à l’échec ?

 In Blog, WAOUP, Waoup Factory

Depuis quelques années, on entend parler avec insistance de Growth Hacking comme étant la solution marketing miracle mise en place par les startups. Ce concept, apparu avec Internet, n’est toutefois pas toujours un gage de réussite.

 

À l’origine du Growth Hacking : L’apparition des outils de webanalytics

C’est en 2005 qu’apparaît Google Analytics, l’outil de webanalytics le plus populaire aujourd’hui. Cet outil révolutionnaire est une mine d’or pour les marketeurs, en offrant pour la première fois un accès précis et illimité aux données d’utilisation des sites web. Pour ces experts du marketing qui, jusqu’alors se basaient sur des hypothèses et des panels, il est devenu possible de savoir du jour au lendemain, combien de personnes viennent sur leur site, combien de temps elles y restent et tout ce qu’elles y font !

“Le Growth Hacking est devenu la règle chez les marketeurs”

En permettant de tout quantifier, les outils de webanalytics ont recentré l’attention des marketeurs sur les chiffres, promouvant par extension le “tout croissance” via le canal web. La recherche du Growth Hacking est ainsi devenue au fil des années la règle chez les marketeurs, un monde qui a vu les chiffres devenir le coeur de son métier.

 

La tactification : omnibulés par le Growth Hacking, les marketeurs perdent de vue la stratégie

Popularisé par Mark Ritson, le concept de tactification résume bien les conséquences de cette révolution. Elle se traduit par un marketing qui est devenu une suite d’actions tactiques, sans stratégie derrière.

Le Growth Hacking n’est en effet pas une stratégie, mais plutôt une tactique de croissance. Pourtant, au quotidien, de nombreuses entreprises et startups cherchent à faire une forte croissance via le canal web, sans prendre le recul suffisant pour se poser les bonnes questions sur les vrais défis à relever.

“Ce que nous communiquons est une stratégie,
la manière de le faire est une tactique”

Pour mieux comprendre, prenons l’exemple d’une agence de conseil qui commercialise une solution à destination des directeurs marketing du CAC40. Pour toucher ses clients, l’une des “stratégies” privilégiée du Growth Hacker consiste à référencer le site de l’agence en première position sur Google pour des requêtes spécifiques. Et la meilleure manière d’atteindre cet objectif n’est pas de rédiger un contenu de qualité et très détaillé, mais plutôt de rédiger des articles “tactics” optimisés pour le SEO, facilement relayables sur les réseaux sociaux et permettant la création de liens entrants.

Cet exemple concret met en avant la différence entre ce que nous communiquons, qui est une stratégie, et la manière dont nous le communiquons qui est une tactique.

 

Nos 3 conseils pour donner un sens au Growth Hacking

Attention, la tactique est nécessaire à la réussite d’une entreprise. Elle reste un aspect vital au coeur d’une stratégie plus globale. Voici trois conseils pour que le Growth Hacking ne vous conduise plus à l’échec :

  • Formulez clairement votre stratégie, puis définissez votre tactique.
    Exemple :  votre stratégie est de proposer du contenu de qualité aux directeurs marketing, pour l’atteindre vous publierez des articles de fond sur Linkedin.
  • Pensez qualitatif avant de penser quantitatif, pour vous défaire de ce biais inhérent aux marketeurs.
    Exemple : pour convaincre les directeurs marketing, vous prendrez le temps d’affiner votre message, les termes que vous utiliserez, la forme que prendra ce message, avant de penser au nombre de personnes que vous pourrez faire venir sur votre site.
  • Mettez l’humain au centre de votre stratégie, car au final ce ne sont pas les chiffres qui comptent, mais les personnes qui sont derrière !

 

Pour conclure, le concept de Growth Hacking est aujourd’hui une compétence recherchée par de nombreux recruteurs. Toutefois, votre startup ou votre business ne réussira sur le long terme qu’en intégrant le Growth Hacking dans une stratégie marketing globale.

Recent Posts
Nous contacter

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search